Ego Triple

EgoTriple_Jaumesse

Intro boostée à la nitro, jeux de mots taillés à la faux
Le flow a les crocs, micro chauffé au chalumeau
Quiproquo entre les tympans et le tempo
Des nuits, des insomnies passées à chercher les bons mots
C’est en gavant la rime de nitroglycérine qu’elle pourra atteindre les cimes
Ma mine a une poussée d’adrénaline
Mon carnet de rimes transforme le ring en scène de crimes
Trop de MCs avec la même recette, absent dans leur quête et requête
Open-mics boostés à l’essence de rocket
Plume hostile, encre indélébile à l’extrait de bile
MC Zen, j’ai la strophe incendiaire coupé au kérosène !
La spiritualité nourrit les âmes
Peut transformer une plume en lance-flammes
Je me balade sur le beat je débite aussi vite qu’Xzibit (X to the Z !)
Discipline stricte, mais je relève la roue même sans crique
À force de balancer des dynamites on en choppe des tendinites

Puissant, comme une giclée de liqueur qui arrive vite dans un bide vide
On excise l’exercice, le flow s’excite
Jusqu’à que les anti-MCs se dirigent vers l’exit
Malgré leurs principes, pour une pépite ils se précipitent dans le précipice
Les sévices du vice, saletés de dynamiques cycliques
Une esquisse, l’analyse de mon abysse
On rêve de renaître de nos cendres, d’avoir les mêmes propriétés que le phoenix
De marquer l’histoire comme la ville de Cadix (Andalucía !)
Poser avec adresse, s’exercer diminue le stress
Le début de ma jeunesse, bloqué en 2ème vitesse
La tactique? Poser avec tact sans utiliser de talc
Apparemment, ça épaterait même les télépathes
J’m’en tape des stats, je relate simplement ce que je constate
Tenter d’augmenter la difficulté tout en débitant avec fluidité
Alerte ! Aux lames aiguisées, aux larmes déguisées
Des mélodies qui évitent des incendies, des incidents, des accidents

Pour cents balles, les cymbales s’emballent, les symboles s’envolent
Penser qu’aux écus, engendre des vies non-vécues !
Bois! Bois! Bois ! On a encore eu les yeux plus gros que le foie ! (Encore !)
On s’évade parce que tous malades de ces sérénades fades
Lorsque la route devient trop rêche, j’me mets à écrire à l’encre de seiche
J’ai constamment cette phobie de la feuille blanche
Punchlines en avalanche : En osmose avec mon overdose de proses
J’ai appris à m’exprimer au travers d’une plume corrodée
Fallait oser poser sur une feuille ménopausée imbibée de rosé
Lorsque le parcours est faussé, que notre névrose se fait rossé
Qu’on trébuche dans un fossé
L’apathie et son poison rythme le diapason
Essayer de se connecter à nos émotions, pour enrichir nos chansons
Y mettre toute son âme
Que pour nos lyrics puissent atteindre un jour la fosse des Mariannes

Sur ce beat, je délivre ce que mon cœur abrite
Grand sensible de base, mais exprimer ce qu’on ressent dans l’rap c’est naze !
Faudrait être autant poète que gangster comme Nas
J’vais peut-être devoir même changer de blase
Sentimentalement cimenté à l’écriture
Viser la difficulté pour essayer de se surpasser
Essayer de se laisser imprégner par la beauté de la bonté
Je me sers de mon stylo comme d’une pelle, tel quel
Pour pouvoir creuser au plus profond de moi-même
Je parle moins que j’écris, je déballe plus que je crie
À la sortie d’une mauvaise période on peut bénéficier du rebondi
Moment propice pour développer des outils utiles à vie
Je flanche face à la feuille blanche
L’écriture, mon unique dépendance qui cible la bienveillance
Mes écrits la conséquence d’un hara-kiri
Le manuscrit de mes ressentis, passer de la furie à l’euphorie,
Jaumesse, un MC amoureux de la vie
Full-Time Life Lovers, Full-Time Life Lovers.

Droits d’auteur protégé par Jaumesse – 29.10.2016.

Regardez le clip Ego Triple
Tourné à Genève, Suisse – Septembre 2016

2 Comment

  1. Really fantastic poetry. Intraduisible!

    1. Jaumesse says: Répondre

      Thanks a lot! 🙂
      Actually it is true, it would be hard to translate… 🙂

Laisser un commentaire